Qu’est-ce que l’employee branding ?

olivier-zara-employee-branding

« L’employee branding, c’est le personal branding tourné vers l’intérieur d’une organisation » explique Olivier Zara, consultant et auteur franco-canadien. Autrement dit, l’art et la manière de se faire bien voir par sa hiérarchie ? Non, répond l’auteur du livre Le manager digital, c’est d’abord une démarche pour mieux identifier les talents et créer plus de valeur. Regardons ça d’un peu plus près.

Un personal branding tourné vers l’interne

Le personal branding a fait ses preuves. Savoir présenter son identité professionnelle, développer sa notoriété dans les réseaux d’anciens, imprimer sa marque personnelle dans sa sphère professionnelle, autant de talents auxquels les réseaux sociaux ont donné de nouveaux champs d’application.

« Mais quand j’ai écrit mon livre sur le management digital, je me suis dit que ce personal branding d’abord destiné à rayonner vers l’extérieur devait avoir un équivalent tourné vers l’intérieur ». C’est l’employee branding. Établir en interne son identité professionnelle – la personne au-delà de la fonction, avec ses talents, ses réalisations et ses réussites. Et s’assurer de sa diffusion.

Mieux se connaître, se faire connaître, se faire reconnaître

« Ceux qui ont des réussites et qui en parlent réussiront toujours mieux qui ceux qui n’en parlent pas », reprend Olivier Zara. Avant l’ère du digital, les réseaux sociaux c’était la pause-café, le déjeuner en commun, le voyage en voiture… autant d’occasions que certains saisissent naturellement pour mettre en valeur leurs talents et leurs réussites. Et que d’autres ne saisiront pas.

Seuls les rêveurs pensent qu’on reconnaîtra leurs talents sans qu’ils les revendiquent »

Or, « le DRH et les dirigeants ne voient que ce qui émerge : les communicants naturels. Et passent à côté des timides, des complexés, des invisibles. Ce qui est dommageable : car ils peuvent être aussi bons, voire meilleurs que les autres, mais s’ils ne reçoivent pas de reconnaissance ou de promotion, ils partiront. »

Faire émerger les compétences cachées

De quoi disposent les DRH aujourd’hui pour repérer les compétences non utilisées ? Pour ce qui est des collaborateurs qui ne sont pas naturellement visibles, ils n’ont la plupart du temps que le CV d’origine, qui décrit un parcours purement fonctionnel… et l’entretien annuel d’évaluation duquel leur manager aura essayé de faire ressortir quelques talents-clés. C’est peu – et forcément limité aux compétences dont il leur a fallu faire preuve dans les fonctions déjà tenues.

Si on ne fait rien, on laisse la place aux plus ambitieux, pas forcément aux plus compétents ou aux plus aptes. »

Les réseaux sociaux redistribuent les chances

On n’a pas besoin d’être spécialement fort en gueule pour publier sur les réseaux sociaux d’entreprise. Ce qui y sera en revanche apprécié, c’est l‘esprit d’à-propos, la justesse du contenu, ou la précision de l’article. Publier, réagir, taguer : la technologie d’aujourd’hui rend la visibilité accessible à ceux qui maîtrisent mieux le savoir-faire que le faire savoir.

C’est l’occasion pour faire remarquer des compétences cachées. Maîtriser des langues étrangères, faire preuve de créativité, démontrer ses capacités sur des systèmes-outils ou informatiques… : autant de talents qui n’ont pas eu l’occasion d’être remarqués par une hiérarchie, mais qui peuvent apparaître à travers les réseaux sociaux d’entreprise.

Dans une démarche d’employee branding, tout le monde est responsable de la gestion de ses propres talents. »

Pour l’entreprise, le développement de l’employee branding présente de sérieux avantages : proposer la bonne mission à la meilleure personne, résoudre un problème, développer des communautés internes d’innovation, permettre des promotions.

Comment convaincre en interne des bienfaits de l’Employee branding ?

Pour conscientiser les collaborateurs et les responsabiliser sur l’importance de l’employee branding, Olivier Zara organise des formations sous forme d’une conférence d’une heure trente, suivie ou non d’ateliers de mise en pratique de même durée. Le cycle approfondi comprend 2 jours de formation.

Consultant & formateur, Olivier Zara est expert en intelligence collective et en management digital. Franco-canadien, auteur et blogueur, il a publié sept livres parmi lesquels La stratégie du Thé, Le manager paradoxal, Le manager digital. Il est également co-fondateur de 3-6TY, une société qui propose des solutions innovantes fondées sur les principes du crowdsourcing.

Son blog : http://www.reputation.axiopole.info

 

Partagez dans votre réseau

Laisser un commentaire