Rire en entreprise, c’est sérieux

rire-en-entreprise-manager

Une équipe qui rit est une équipe plus à l’aise au travail, donc potentiellement plus performante, car capable d’évacuer ses angoisses. Équipe qui rit, mission à moitié accomplie ?

Le rire en entreprise a changé de statut : banni sur les lignes de production en usine comme motif de déconcentration, il est devenu quasi-obligatoire dans les sociétés  contemporaines. Dans les start-ups, la décontraction paraît souvent de mise. Il est de bon ton de s’y afficher joyeux. Peut-on considérer que le rire est un outil de management comme un autre ?

Les bienfaits du rire

Il est largement démontré que rire fait du bien : « Le rire fait baisser de 26% le taux de cortisol, l’hormone du stress », assure Alex Eingorn, chiropracteur new-yorquais, qui anime des séances de yoga du rire. Pour ne citer que certains bienfaits physiques prouvés, rire réduit les risques cardio-vasculaires, fait travailler les muscles du visage, des abdominaux, permet une meilleure oxygénation.

Le rire est une manifestation de lien social : un être humain rit 12 fois plus en société que seul. Rire permet de décoincer une situation, de créer une connivence (rire avec ses collègues renforce la solidarité, le goût du travail collectif), de resserrer les liens, de nouer des relations de confiance entre personnes, d’évacuer des tensions. Par extension, rire régulièrement permet de mieux se concentrer sur son travail, et donc d’améliorer sa productivité.

Gymnastique du rire

gymnastique-du-rire-en-entrepriseRire sans humour, sans plaisanterie, sans raison, c’est possible. « Commencez par faire semblant, forcez-vous à rire au début et vous finirez par rire pour de bon », voilà l’un des conseils diffusés lors de séances de yoga du rire. On s’appuie ainsi sur la prédisposition du cerveau à rire de manière communicative. Il suffit d’amorcer la pompe, et tout en découlera simplement. Le rire est un mécanisme qui s’auto-entretient.

Le yoga du rire propose une méthode qui permet d’accéder aux bienfaits du rire sans faire appel au comique. Car l’humour est subjectif – ce qui rend souvent son usage délicat. « L’humour est infini, il est à la fois très répandu et très particulier » résume Serge Grudzinski, showman et fondateur de Humour Consulting Group.

Rire et humour

Reste qu’en dehors d’une petite gymnastique du rire quotidienne, ou de séances de rire organisées, c’est encore l’humour qui a le plus de chances de déclencher des rires. Plusieurs études ont prouvé qu’en milieu hospitalier, les équipes qui développaient leur sens de l’humour obtenaient de meilleurs résultats de guérison. Rire, entre collègues et en coulisses, de ses clients ou de son patron « est souvent un moyen de se remotiver, pour repartir avec une énergie renouvelée » témoigne Marc Loriol, dans une tribune sur les vertus du rire au travail[1]. Enfin, l’humour permet de tester, sans parfois en avoir l’air, des idées nouvelles : « on peut toujours se rétracter et dire que l’on n’était pas sérieux » souligne Marc Loriol. Cela permet de stimuler l’imagination et le plaisir au travail. « Le rire est l’émotion la plus agréable que l’on peut partager en public » affirme ainsi Serge Grudzinki.

L’humour, mais pas n’importe lequel

Le rire est éminemment culturel. Si, en Asie, il peut avoir vocation à cacher un embarras, en Europe il est souvent lié à un trait d’esprit, une connivence intellectuelle. Chaque individu, au-delà de sa culture, possède une sensibilité propre et un terrain plus ou moins propice à toute forme d’humour. C’est ainsi, on ne peut pas rire de tout, ni avec tout le monde ! Alors en entreprise, microcosme par excellence, peut-on fédérer ses équipes par le rire sans pour autant tomber dans les écueils propres à la subjectivité de l’humour ?

Le terrain de l’humour et son dosage en sont les aspects les plus délicats : à trop en faire, on risque de heurter des sensibilités et aboutir à crisper… là où on aurait voulu fédérer. « Le principal écueil pour qui tente de faire rire, c’est de blesser » considère Serge Grudzinski. L’humour noir, le sarcasme, l’ironie ou la stigmatisation peuvent être perçus comme cassants et agressifs et donc s’avérer contreproductifs. Car tout l’enjeu est là : réussir à créer une atmosphère de réceptivité pour mieux accomplir le travail. Pour être bénéfique, l’humour doit être bienveillant.

Faire passer le message

rire-en-entreprise-managementPeut-on entraîner son sens de l’humour pour en faire un véritable outil de management ? « L’humour, ce n’est pas simplement raconter des blagues. C’est une manière de construire ses relations professionnelles avec recul et plaisir. C’est pourquoi il constitue un style de management à part entière », révèle David Autissier[2]. S’il est possible de s’entraîner, encore faut-il pour se lancer accepter la possibilité du flop – de faire un bide – et le considérer comme une opportunité de rebondir (voir encadré).

« Une image drôle, un regard décalé, un calembour dynamisent le discours, et surtout aident à faire passer les messages, même les plus difficiles.», souligne Serge Grudzinski. Ce n’est pas un hasard si dans les pays anglo-saxons on apprend à toujours commencer un discours par une note d’humour. Elle permet de capter l’attention de tous et d’aborder la suite dans un même état d’esprit, détendu. Moins sérieux, moins ennuyeux… plus plaisant, plus performant ! Dans la boîte à outils du manager, le rire prend la fonction de respiration dans un univers stressant, se faisant un véritable levier de la performance. « Le rire est un adjuvent du sérieux, il n’y nuit pas, bien au contraire » résume Serge Grudzinski.

*

 Vous faites un bide ? 4 phrases pour sortir de l’ornière

Les trucs et astuces de Lionel Bellenger* pour rebondir en cas de bide : « Mieux vous les connaitrez, plus vous donnerez l’impression de les avoir improvisés. Il est toutefois conseillé de les personnaliser et de les compléter. »

  •  » C’est dommage, c’était le seul moment drôle de l’exposé ! « .
  •  » J’ai suivi un stage sur l’art de faire rire en deux modules. J’ai eu le premier cours « Raconter une histoire », mais j’ai raté le second « Faire rire avec une histoire « .
  •  » Allô, SOS Joke ? J’ai besoin de vos services en urgence, votre dernière blague ne fonctionne pas ! « .
  •  » Eh bien maintenant, je sais pourquoi je n’ai pas choisi la filière comique après le bac. »

*Lionel Bellenger, coach chez Ibel et maître de conférences à HEC, auteur de Rire et faire rire, pourquoi l’humour change la vie, ESF éditeur, septembre 2008

[1] A lire ici : http://rue89.nouvelobs.com/2011/06/03/les-vertus-du-rire-au-travail-lecon-de-management-a-morano-207445

[2] David Autissier, maître de conférences en management à l’IAE de l’université de Paris-Est Créteil et coauteur du Petit traité de l’humour en entreprise , Eyrolles, 2011

 

Pour aller plus loin :

Humour consulting group : Serge Grudzinski a créé la fonction de « Comique de Direction Générale ».  Il réalise avec ses équipes des audits d’entreprises pour les accompagner en dénouant, par le rire collectif, des situations complexes liées au changement.

Les mots se réveillent, cabinet spécialiste de l’humour en entreprise.

Le yoga du rire, pour des séances de team building autour du rire en tant que mécanisme.

Une expérience de participation à une séance de yoga du rire par A. j. Jacobs, Je crève la forme: ou l’humble quête d’un homme visant à la perfection …, Actes Sud.

3 commentaires

  • Bonjour, depuis 15 ans installée en libérale, à Toulon et Fréjus coach, (Maitre praticien en PNL), Master en Sophrologie (étude de psycho à L’U II de Grenoble), et animatrice de club de rire depuis 10 ans ………..Je souhaite prendre contact au près de vous afin d’envisager une collaboration dans le sud de la France
    Pourriez vous m’envoyer vos coordonnées par avance merci

    • Bravo pour cet article!
      Oui, oui, le yoga du rire est un levier puissant pour l’entreprise, expliqué et vérifié depuis quelques années seulement. Ce qui est nouveau : le yoga du rire fournit aujourd’hui des outils inédits pour l’entreprise. Et, nous sommes convaincus que le milieu des affaires a besoin de rire et bravo à celles et ceux qui y contribuent.

Laisser un commentaire