Travailler en pantoufles

Travailler en pantoufles

Il ne viendrait à l’idée de personne d’aller travailler en pantoufles… sauf dans un mauvais rêve ? Et pourtant, la pantoufle pourrait devenir un accessoire de bien-être propice au bien-travailler ensemble.

« Docteur, j’ai rêvé que j’allais travailler en pantoufles. C’est grave ? » Apparemment oui, car la plupart des ouvrages d’interprétation des rêves convergent pour l’affirmer : un tel rêve dénoterait un certain manque d’ambition qui, en ces temps de compétitivité exacerbée, serait loin d’être un atout. Plus généralement la pantoufle a bien mauvaise presse dans le monde du travail. L’adjectif pantouflard dénonce du doigt (de pied ?) le paresseux, le passager clandestin, autrement dit, dans une équipe, celui ou celle qui n’en fait pas assez pour l’entreprise – et dont le manager aimerait probablement se débarrasser !

Mais attention aux idées toutes faites…  Prenons par exemple la pantoufle qu’on perd à minuit en quittant un bal en courant : n’est-elle pas un préambule à l’élévation sociale ? Et que dire de cette autre, revenue récemment sous le feu des projecteurs : la fameuse « pantoufle » des hauts fonctionnaires qui quittent le service public pour le secteur privé ? Pour les Polytechniciens, cette pantoufle-là vaut son pesant d’or : depuis la réforme de son régime en mai 2015, sa valeur a été fixée à un peu plus de quarante mille euros à rembourser par ceux des « X » qui ne travaillent pas durant dix ans pour l’Etat…

La pantoufle pour le bien-être et la synergie

De là à tenter un nouveau concept de la pantoufle apporteuse de valeur, il n’y a qu’un pas, franchi en 2011 par l’agence de communication digitale Camarey, en version mules blanches brodées au logo de l’entreprise. Le principe ? Poser ses chaussures à l’entrée de la société et travailler ensemble dans l’é-mul(e)-ation !  « Travailler en pantoufle change tout, » affirme Laurent Allias, fondateur de Camarey (vendue en 2014, liquidée en 2016) et aujourd’hui dirigeant de l’agence Josiane. « Cela simplifie les relations et apporte du bien-être avec pour résultat de rapprocher, d’oser apprendre à se connaître et de bien mieux travailler en équipe. Nous avions aussi l’habitude d’offrir une paire de mules à nos clients pour les mettre à l’aise et pour faire passer ce message à leur DRH : « essayez aussi ! ». » Et Laurent Allias réfléchit à retenter l’expérience dans sa nouvelle société, mais cette fois-ci… avec des charentaises.

Alors, rêver d’aller travailler en pantoufles, manque d’ambition ou au contraire volonté de souder et dynamiser son équipe ? Et pourquoi ne pas essayer le concept en douceur, en instaurant une journée annuelle de la pantoufle au bureau ?

Laisser un commentaire