Une ruche en entreprise : un projet engagé et engageant

Ruche en entreprise

Héberger une ou plusieurs ruches sur le toit de son entreprise, tel est le projet que proposent aujourd’hui de nombreux acteurs engagés dans la protection des abeilles. Pourquoi, comment et avec quels résultats ?

Chaque année près de 30% des colonies d’abeilles disparaissent en France. Pesticides, OGN, dérèglements climatiques, nouveaux virus et agents pathogènes, les raisons sont multiples mais le danger est bien réel : notre survie dépend en effet des insectes pollinisateurs. Moins alarmants mais tout aussi concrets, les chiffres de la production nationale de miel, tombés en 20 ans de 35.000 à 15.000 tonnes.

Des ruches en entreprise dans toutes les régions

Forts de ces arguments, de nombreux acteurs engagés dans la protection des abeilles ou plus largement de la biodiversité, proposent aujourd’hui aux entreprises d’héberger une ou plusieurs ruches. C’est le cas notamment de la société coopérative toulousaine Biocenys, des Ruches d’Antoine vers Nantes, de l’héraultaise Beecolor, de la savoyarde Pollinium, d’Apiterra en Anjou et région parisienne, de Beecity dans le Nord ou de Graine d’abeilles sur la métropole de Lyon. L’installation est très facile, puisqu’il suffit de peu d’espace, sur le toit du bâtiment par exemple, sur une terrasse ou sur le carré de pelouse du parking. Et ce, en total respect des lois et des réglementations.

Pour l’entreprise, ce projet qui peut s’inscrire facilement dans une démarche de certification ISO 26000, offre bien d’autres avantages.

Eco-responsabilité et fierté d’appartenance

Installer une ruche en entreprise constitue un projet particulièrement fédérateur : la popularité des abeilles facilite l’adhésion des collaborateurs à ce projet commun, et renforce leur fierté d’appartenance à l’entreprise. Les « installateurs » de la, ou des, ruches proposent d’ailleurs des animations de team building : sensibilisation à la vie des abeilles, formation au suivi des ruches, entretien et, enfin, la récolte du miel.

La ruche en entreprise s’avère aussi un outil original de communication, pour se démarquer et promouvoir une image éco-responsable. Le miel récolté sera conditionné dans des pots aux couleurs de l’entreprise. Ces pots récompensent les collaborateurs, mais peuvent aussi récompenser les clients, avec une démarche de fidélisation de ces derniers autour d’une valeur forte de protection de l’environnement. La production, si elle est importante, peut aussi être revendue au profit d’une cause humanitaire.

Agir concrètement pour la sauvegarde des abeilles

La valeur d’engagement du projet est très forte : l’entreprise agit concrètement dans la sauvegarde de la biodiversité. Le budget s’établit sur devis personnalisé, suite à étude de faisabilité et évaluation du potentiel mellifère, et dépend aussi des animations retenues.

Nombre d’entreprises ont déjà sauté le pas. L’Assemblée Nationale héberge depuis 2013 trois ruches sur son toit, et ses 80.000 abeilles ont produit environ douze kilos de miel la première année. De quoi donner des idées aux futurs députés !

Partagez dans votre réseau

Laisser un commentaire