Formation disruptive : le management par le cheval

Equicoaching

Les managers ont beaucoup à apprendre des chevaux et de leurs cavaliers. Ce n’est pas un hasard si le terme « manager » vient de « manège », issu lui-même du latin « manus agere » signifiant « conduire avec la main » ! Découvrez l’équicoaching.

Une méthode qui a fait école

Lucien Barrière, HEC, IHEDN, Lafarge Couverture, Mediat-Coaching, Renault, Safege, Scarmor, Schneider, Umicor, Vinci… Autant de grands groupes et institutions qui ont fait appel à la société Horses & Coaching, spécialisée dans les conseils, formations et management… par le cheval. L’équicoaching, nouveau mode de formation managériale qui a vu le jour à la fin des années 80 chez Horses & Coaching, a connu son essor à partir de 2004. Cette méthode offre aux cadres et aux équipes les clés pour assurer ou renforcer leur bien-être, et à fortiori, leur productivité au travail. Avec le cheval comme médiateur, les élèves apprennent à affirmer leur leadership, développer la confiance en soi, et consolider la cohésion de groupe.

         Lire aussi : Comme les chevaux…ensemble et puissants

Mieux tenir les rênes

« L’équicoaching est une formation disruptive dont l’objectif est d’apprendre à communiquer avec le cheval et d’en obtenir une coopération optimale », explique la société de conseils en formations et management Marque et Valeurs (Bouygues, Danone, Total, Orange, HSBC, etc) qui dispense des cours d’équicoaching. Par exemple, l’exercice du « cheval miroir » consiste à « faire tomber les masques et les processus de défense ». Lors de cet entrainement, chaque stagiaire descend dans le manège à la rencontre du cheval qu’il choisit. Par la suite, il doit le faire progresser au pas, au trot, ou le guider dans plusieurs directions. Un exercice des plus délicats puisque l’apprenant ne doit jamais toucher l’animal : sa réussite repose essentiellement sur la volonté, la capacité d’écoute, et la conviction du stagiaire. Cette première étape franchie, certains collaborateurs pourront également apprendre les fondamentaux du management et les moteurs de l’intelligence émotionnelle. C’est ainsi que des « déclics se produisent sur le plan de la prise de décision », détaillent les coaches.

Nous avons travaillé en vérité »

La « recherche de vérité » serait l’une des clés de voute de ce type d’exercice. « Le cheval offre toujours une réponse juste : on ne peut ni lui mentir, ni le manipuler. Il donne le ton de la journée : nous avons travaillé en vérité », indique Frédéric Faure, Vice-Président et DRH d’Unilever. Impossible de tricher ou de jouer un rôle avec les chevaux. « L’animal décrypte immédiatement le message à travers la gestuelle et l’intonation de la voix, et met en évidence le décalage entre l’image affichée et la réalité », ajoute-il. Une méthode qui convient à ceux qui préconisent un management collaboratif appuyé sur les talents de chacun.

A l’heure du tout digital où de nouveaux formats d’apprentissage émergent dans le domaine du management (Web School Factory, Executive Master en Management des media et du numérique, etc.), l’équicoaching comme formation disruptive a-t-elle de l’avenir ? On peut le penser à l’instar de Jean de la Fontaine : « Je me sers d’animaux pour instruire les hommes ».

Laisser un commentaire