Rencontre avec des managers : Monsieur Melon

Monsieur Melon

Souvent charismatique, Monsieur Melon n’en est pas moins odieux pour ceux qui l’entourent. Jusqu’à ce qu’il redescende sur terre.

Impossible d’échapper à Monsieur Melon. Il promène son ego dans tous les bureaux et ne connait pour seuls pronoms que “je”, “mon”, “mes”…

Tous les succès sont pour lui

Monsieur Melon ne s’en remet pas d’être aussi intelligent, d’avoir autant de bonnes idées — dont les trois quarts viennent de son équipe — de comprendre mieux que tout le monde et avant tout le monde. Pour travailler avec lui, mieux vaut ne pas avoir trop d’amour propre ou d’orgueil mal placé. Monsieur Melon s’attribue tous les succès, n’assume aucune erreur, sait tout sur tout, a toujours raison, même contre l’évidence.

Pouvoir : attention danger

Personne ne remet en cause les compétences de manager de Monsieur Melon. Bien souvent, c’est même un leader charismatique et ils sont légions au sommet de la pyramide. Le danger guette tous ceux qui accèdent à une once de pouvoir. Combien de Monsieur Sympa deviennent des Monsieur Melon en prenant la direction d’un service ? Nul n’est à l’abri d’une dérive narcissique, une fois installé dans le fauteuil du manager.

Le bal des courtisans

Certains collaborateurs s’accommodent très bien sa grosse tête vu qu’il leur fiche une paix royale pourvu que les résultats sont là et qu’on le laisse parader. Mais, le risque pour Monsieur Melon, c’est de faire le vide autour de lui, de perdre ses meilleurs collaborateurs lassés de son narcissisme à toute épreuve, pour se retrouver uniquement entouré de courtisans.

Il n’y a pas pire conseiller qu’un courtisan. Monsieur Melon devrait donc se méfier. D’ailleurs, il se méfie. Mais comme il se croit plus intelligent que tout le monde et que son ego a tendance à l’aveugler… il se retrouve dans un cercle vicieux. Et seul.

C’est d’ailleurs cette solitude qui peut sauver Monsieur Melon. S’il est aussi intelligent qu’il le prétend, il ne manquera pas de remarquer qu’il fait fuir tout le monde. Et si ce n’est pas la solitude, ce peut être le premier échec important qui pourrait l’aider à redescendre sur terre et à soigner la blessure intime que cache son narcissisme.

Laisser un commentaire