Mazars tord le cou à l’évaluation annuelle

vie interne mazars evaluation

Obsolète. C’est ainsi qu’a été décrite l’évaluation annuelle par Mazars, le cabinet d’audit international. L’arrivée de la génération Y sur le marché du travail serait à l’origine de cette critique. Et pour cause, l’évaluation annuelle commence à se faire vieille. Place donc à une nouvelle formule, plus jeun’s…

Née aux Etats-Unis dans les années 1970, l’évaluation professionnelle s’est largement répandue au sein des entreprises européennes et françaises. Si elle a d’abord été réservée exclusivement aux cadres des grandes entreprises, elle se pratique aujourd’hui jusque dans les TPE. Mais en 2017, Mazars – groupe international d’audit et de conseil – a mené une étude sur une nouvelle forme d’évaluation continue. Une analyse qui annonce peut-être la mort de l’entretien annuel au bénéfice d’une évaluation sur le plus long terme.

L’échange en continu et un management de proximité

Fini l’entretien ponctuel parfois aussi bien redouté par les évaluateurs que par les évalués. De nouvelles pratiques basées sur l’échange permanent et le management de proximité ont été mise en oeuvre par Mazars, lors d’une phase test, afin de mieux développer les talents.  L’évaluation des performances repose alors sur 3 principes :

  • La mise en place d’un feedback permanent

Mazars a développé un outil digital qui collecte et envoie des retours spontanés. En complément, les collaborateurs qui le souhaitent peuvent également bénéficier d’un feedback à 360°, conçu pour améliorer et développer leur posture managériale.

Lire aussi : Feedback 360° : évaluer pour évoluer

  • Le collaborateur et manager de proximité au premier plan

Les systèmes de rating sont conservés mais simplifiés, et sont attribués par les managers directs de façon collective : « Ils sont essentiels au développement, à la promotion et à la fidélisation des talents », explique Mazars. Les revues de performance évoluent aussi : elles sont plus collaboratives, et nécessitent la réelle implication des managers.

  • Renforcement du dispositif d’accompagnement individuel

L’accompagnement des salariés est individuel, en fonction de chaque profil. Par exemple, les collaborateurs continuent de se voir attribuer un parrain pour les accompagner dès le début de leur parcours, tandis que que les employés les plus expérimentés pourront quant à eux bénéficier d’un coach interne, formé par Mazars.

Lire aussi : Webséries pour génération Z

Série : Mazars s’adapte à la génération Y et Z et propose des tutoriels pour accompagner ses nouveaux salariés.

 

Plus d’infos sur mazars.fr.

Laisser un commentaire