Incentive : le Baromètre Edenred-Ipsos de la Stim’ 2017

Réalisé chaque année par Edenred et Ipsos, le Baromètre de la Stim’ dresse le panorama du marché français de l’ incentive : pratiques suivies par les entreprises, cibles privilégiées, solutions utilisées, attentes en matière de services et d’innovation. Voici les principaux résultats pour 2017.

Les entreprises françaises, quelle que soit leur taille, ont majoritairement recours à des programmes d’incentive : plus des trois quarts (77%) des entreprises interrogées déclarent organiser des opérations de motivation, stimulation et fidélisation. Les deux tiers d’entre elles le font dans le but d’augmenter leur chiffre d’affaires. Les décideurs incontournables dans ce domaine sont les directions commerciales, les directions marketing et, de plus en plus, les directions générales.

Près de 70 % des entreprises ayant recours à ces opérations en déploient 3 ou plus par an, avant tout en fin d’année afin de « booster » les ventes – on parle dans ce cas d’opérations « tactiques ». Le plus souvent, ces opérations sont des challenges commerciaux : des opérations à budget ouvert qui récompensent tous les participants atteignant les objectifs.

Parmi les récompenses proposées, le chèque cadeau papier reste, de loin, la plus citée (61 %) par les entreprises. Les cartes cadeaux accèdent à la 3ème place (21 %) et suscitent le plus fort intérêt parmi les récompenses dématérialisées. La simplicité d’utilisation pour les bénéficiaires apparaît comme le premier critère de choix des récompenses. En revanche, les organisateurs considèrent que c’est la valeur de la récompense qui motive le plus les participants.

Le Baromètre met en évidence les nouveaux usages des programmes d’incentive. Un nombre croissant d’entreprises (44 % de l’ensemble, 52 % des entreprises de 1000 salariés et plus) ont ainsi recours à des prestataires pour les accompagner dans la mise en place et le suivi de leurs opérations d’incentive. Elles leur confient majoritairement la fourniture et la logistique des récompenses, la mise en place d’un site internet et l’animation online du dispositif.

85 % des entreprises ont constaté une amélioration signicative des résultats à la suite de l’organisation d’une opération d’incentive. Pour autant, moins de la moitié des répondants mesurent la satisfaction des participants (il ne s’agit d’une priorité que pour les directions générales) et moins d’un tiers seraient prêts à investir dans une prestation proposant une mesure de ROI.

Pour tous les résultats, téléchargez le baromètre Edenred, en cliquant sur l’image ci-dessous

Partagez dans votre réseau

Laisser un commentaire