Pétanque entre collègues

petanque team building collegue entreprise

« Tu la tires ou tu la pointes ? ». La célèbre interrogation que l’on doit à Marcel Pagnol ne peut aujourd’hui être citée sans imiter l’accent du Sud. Et pour cause : pour beaucoup la pétanque est associée à un apéritif anisé, à la Provence, et aux espadrillesMais elle est aussi reconnue comme sport officiel c’est aussi un excellent moment de détente entre collègues.

C’est en 1908, à la Ciotat, près de Marseille (PACA), que le terme de pétanque serait né. Il viendrait de l’expression pés tanqués qui signifie pieds joints. Depuis, sous des platanes centenaires, se disputent quotidiennement des compétitions de ce sport où l’une des règles de base est bien de ne pas bouger les pieds. Mais alors que l’été bat son plein, est-il nécessaire d’être dans le Sud de la France ou en vacances pour s’adonner à une petite partie de pétanque ? Certainement pas ! Voici quelques bonnes raisons d’y jouer au bureau et en équipe.  

Lire aussi : Boxe et management : deux poids deux mesures ?

Sérénité, concentration, compétition et amusement. Tels sont les principaux mots d’ordre pour réussir une partie de pétanque entre collègues.  

  • La sérénité est apportée grâce au cadre dans lequel se joue une partie. En effet, à l’ombre, sous un arbre dans un parc, le lieu doit pouvoir être propice à la détente. Si faute d’espace verdoyants vous optez pour la cour à l’arrière de l’entreprise, voyez cela comme une excellente occasion de sortir de votre cadre habituel, prendre l’air et recharger les batteries. 
  • La concentration est aussi nécessaire : pointer, tirer ou encore établir une stratégie pour mettre en échec l’équipe adverse, exigent une analyse certaine et un calme absolu dans votre esprit. 
  • Enfin, pas de jeu sans compétition. La pétanque permet de créer du lien et tester vos collaborateurs. Se jouant par deux, c’est une occasion en or pour renouveler régulièrement de petites équipes et observer les réactions de chacun. Une aubaine pour faire connaissance et souder des personnalités qui n’avaient a priori aucune envie de s’entraider.  
  • L’amusement est certain. Si la pétanque est associée aux séniors, elle séduit en réalité tous ceux qui ont l’esprit joueur. S’adonner à un sport qui apparaît désuet est aussi gage de relâchement et de détente.  

Contrairement à d’autres expériences de team-building, la pétanque peut se jouer pendant les pauses, à l’heure du déjeuner, ou, pourquoi pas, en afterwork. Une “mène” (ou manche) peut durer quelques minutes. Dix minutes de pétanque pour deux équipes de deux, c’est tout à fait jouable. De quoi changer les idées à tous ceux qui arrêtent de fumer.  

Rappel des règles

Attention, règles d’usage : les boules doivent être 100% en acier, et la bille (appelée but ou cochonnet) en bois dur. On joue depuis un cercle de 50 cm de diamètre généralement tracé sur le sol. Le cochonnet doit être lancé à une distance comprise entre 6 et 10 m et doit être à 1 m de tout obstacle (banc, mur, arbre…). Les pieds du joueur ne doivent jamais sortir du cercle avant que sa boule ait atteint le sol. 

Parce que ce jeu date de l’Antiquité, il est nécessaire d’en rappeler les règles (actuelles) : le but du jeu est d’approcher ses boules plus près du cochonnet  que celles de son adversaire.  La première équipe qui totalise 13 points après plusieurs mènes a gagné la partie. Il ne doit pas y avoir plus de 12 boules sur le terrain.  

Une manche se joue soit à 1 contre 1, soit en 2 équipes de 2 ou 3 joueurs. 

  • Tête-à-tête : 1 contre 1 avec 3 boules chacun
  • Doublette : 2 contre 2 avec 3 boules chacun
  • Triplette : 3 contre 3 avec 2 boules chacun

Une fois que le premier joueur de la première équipe a lancé sa boule le près possible du but, un joueur d’une autre équipe essaie de s’en approcher lui aussi.  La boule la plus proche mène le jeu : s’il réussit, c’est à un joueur de la 1ère équipe de rejouer. S’il échoue, les joueurs de son équipe jouent leurs boules jusqu’à ce qu’ils reprennent le point ou qu’ils n’aient plus de boules à jouer. Quand une des équipes n’a plus de boules en main, les joueurs de l’autre équipe jouent celles qui leur restent, essayant de les placer le mieux possible. 

Comment compter les points ? Quand les deux équipes n’ont plus de boules. Une équipe marque autant de points qu’elle a de boules plus proches du cochonnet que celle de l’adversaire. C’est la fin de la manche. Et si vous n’avez pas le temps de vous adonner à une petite partie pendant la journée, pourquoi ne pas pratiquer ce jeu à l’occasion d’un afterwork bien mérité ?

Partagez dans votre réseau

Laisser un commentaire