Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se recycle

recycler en entreprise

Recycler des idées, ses compétences, ou… son costume : quelques pistes à l’occasion de la Journée mondiale du recyclage, aujourd’hui 15 novembre.

Le 15 novembre, c’est la journée mondiale du recyclage. Évidemment, tout le monde pense au 130 kg de déchets – dont 85 kg de papier – produits annuellement par chacun des 13 millions de salariés qui travaillent dans les bureaux (source Ademe). Ou à la loi entrée en application au début de l’année 2018, qui oblige désormais toutes les entreprises, y compris les plus petites, à trier leurs déchets.

Recycler les idées

Mais on pourrait choisir d’élargir le prisme du recyclage… Et si le 15 novembre était le moment de recycler ses idées, et de ressortir le concept marketing révolutionnaire dont votre patron précédent n’a pas voulu, faute de l’avoir compris ? Une fois repeint aux couleurs des dernières tendances, vous pourriez peut-être en faire le projet qui propulsera votre carrière vers les sommets !

Le 15 novembre serait aussi une bonne occasion de recycler vos Powerpoints, dont vous êtes moins fier depuis qu’un jeune collaborateur de la génération X vous a montré une animation digne de Pixar, juste pour présenter un nouveau produit. Si vous lui demandiez de vous y initier ?

Pensez aussi à vos contenus commerciaux ou marketing : cette fiche technique, cet article, ce dossier, pourraient connaître une nouvelle jeunesse une fois transformés en vidéo ou en infographie ! A la clé : du temps gagné et de l’argent économisé.

Se recycler soi-même !

Le 15 novembre, vous pouvez aussi recycler ce costume qui a été le témoin de quatre fusions, trois réorganisations de service et une douzaine de séminaires, ainsi que la cravate et les chaussures qui vont avec. Et quitte à le remplacer, pourquoi ne pas choisir des marques éco-responsables ?

C’est aussi le moment de se recycler en anglais, pour enfin arriver à suivre une conversation en visioconférence avec les collègues de la filiale américaine. Ou encore, de changer ce vieux vélo qui ne sert jamais, pour le transformer en bicyclette électrique (VAE) et l’utiliser pour venir au travail.

Il n’est pas interdit non plus de songer à recycler un collaborateur difficile, celui ou celle qui grogne dès le matin, et passe sa journée à se plaindre des autres. Pensez formation, redéfinition des missions, voire à des solutions plus définitives.

Vous l’avez compris : le 15 novembre, c’est le moment de faire un grand ménage dans sa vie professionnelle et d’adopter de meilleures pratiques pour un développement durable – bon pour la planète, mais aussi bon pour vous !

Partagez dans votre réseau

Laisser un commentaire