Bénévolat en entreprise : un engagement gagnant-gagnant

bénévolat en entreprise

Comme chaque année, l’ONU organise cette semaine la Journée internationale des Volontaires. Une occasion pour les entreprises de sensibiliser leurs collaborateurs au bénévolat. Mettre leur savoir-faire au service d’associations d’intérêt général contribue à renforcer la Responsabilité sociétale de l’entreprise, mais aussi à motiver et valoriser ses équipes.

La Journée internationale des Volontaires du 5 décembre prochain célèbrera les efforts des volontaires pour renforcer l’implication locale et la résilience de la communauté face aux catastrophes naturelles, aux tensions économiques et aux chocs politiques. Les entreprises auraient tout intérêt à se saisir de cette occasion pour sensibiliser leurs collaborateurs aux vertus d’un engagement bénévole.

L’entreprise qui s’engage dans cette voie bénéficie de retombées locales, en termes d’image. Elle peut également en tirer avantage en matière de recrutement, en attirant les candidats qui veulent donner du sens à leur activité et de se sentir utiles, ce qui serait particulièrement le cas des générations Y et suivantes. L’engagement bénévole contribue à renforcer la cohésion des équipes, en les fédérant autour de projets en marge de leur activité quotidienne.

Du côté des collaborateurs, la démarche ne manque pas non plus d’avantages : outre un enrichissement humain certain, ils peuvent acquérir de nouvelles compétences que certains organismes, comme France Bénévolat, proposent de valoriser en les prenant en compte dans les dossiers de VAE (Validation des acquis de l’expérience). Les seniors peuvent eux aussi y trouver leur compte : un engagement associatif initié dans le cadre de leur entreprise peut être le moyen pour eux de mettre le pied à l’étrier en vue d’un bénévolat ultérieur, lorsqu’ils seront jeunes retraités. Ils peuvent entre autres jouer le rôle de mentors auprès de jeunes en difficulté, une manière valorisante de transmettre leur expérience.

Une sensibilisation nécessaire

En pratique, l’engagement bénévole peut prendre la forme d’un mécénat de compétences qui consiste pour les entreprises à mettre à la disposition d’associations d’intérêt général les collaborateurs qui le souhaitent, sur leur temps de travail. Autrement dit, ces derniers sont rémunérés pendant qu’ils exercent leur mission au profit de ces organismes extérieurs. Ils bénéficieront également d’avantages fiscaux. Autre forme possible, le bénévolat de compétences : dans ce cas de figure, l’entreprise met à disposition d’une association des compétences spécifiques de collaborateurs sur leurs temps de loisirs (congés payés, RTT…), et apporte son appui organisationnel, financier ou matériel.

Les bonnes volontés ne manquent pas. C’est avant tout la méconnaissance des possibilités d’engagement qui constitue l’obstacle. France Bénévolat propose ainsi de rendre visite aux entreprises, afin de faire découvrir aux collaborateurs la palette de missions possibles auprès du tissu associatif environnant. Les initiatives choisies peuvent ensuite être regroupées et présentées au moyen d’une application dédiée dans l’intranet de l’entreprise. Y ajouter la possibilité de témoigner du retour d’expérience et de l’engouement des précurseurs facilitera l’engagement de nouveaux volontaires.

Pour aller plus loin :
http://www.un.org/fr/events/volunteerday/
https://www.francebenevolat.org/partenaires/prives/mobiliser

Partagez dans votre réseau

Laisser un commentaire