Environnement de travail : 10 chiffres qui parlent

environnement-de-travail-etude-moniteur-2018

La qualité de l’environnement de travail proposé aux salariés français reste encore insuffisante. A l’occasion du Salon de l’Immobilier d’Entreprise qui avait lieu à Paris les 5 et 6 décembre 2018, CBRE et Le Moniteur ont dévoilé les résultats d’une étude menée auprès de plus de 1.000 salariés français.

Si le flex-office ou le coworking bénéficient aujourd’hui d’une forte exposition médiatique, ils restent encore en France l’apanage d’une petite minorité de salariés, qui travaillent généralement dans les grands groupes ou au sein de l’écosystème digital.

D’après l’étude CBRE-Le Moniteur, si la diffusion de ces nouveaux modes de travail ans les entreprises françaises n’en est encore qu’à ses débuts, c’est parce que le système de référence des collaborateurs est toujours structuré par deux constantes : la crainte de l’open space pour son inconfort perçu ou supposé, et l’attachement au bureau individuel.

Répondre aux attentes des salariés nécessite de désamorcer leur réticence face au changement, prendre en compte les spécificités de leurs métiers et de leurs fonctionnements, et de faire évoluer la culture d’entreprise vers davantage de souplesse et de transversalité. Tant il est vrai qu’être « flex », c’est d’abord dans la tête !

Principaux résultats

  1. 53% des salariés français interrogés considèrent que leur environnement de travail est traditionnel. Seulement 13% des salariés l’estiment innovant.
  2. 67% désirent pouvoir bénéficier de nouvelles méthodes de travail (organisation du temps et de l’espace de travail, modes de collaboration au sein des équipes).
  3. 69% considèrent que l’évolution des outils technologiques mis à leur disposition (digitalisation des process, cloud, outils ou équipements connectés…) est nécessaire à l’amélioration de leur travail au quotidien. 
  4. 36% déplorent une mauvaise couverture WIFI et GSM dans le bâtiment de leur entreprise.
  5. 58% ne disposent d’aucun aménagement de confort (restaurant, salle de sport, crèche d’entreprise…) dans leur entreprise.
  6. Seulement 15% des salariés français bénéficient de la possibilité d’accéder à des espaces de coworking externe (tiers lieux).
  7. 74% d’entre eux sont favorables à la transformation de leur espace de travail lorsque cela leur est proposé.
  8. 6% des salariés français travaillent majoritairement en flex-office (17% pour les salariés de grandes entreprises).
  9. 61% des salariés en flex-office constatent que cela permet de favoriser les rencontrer et les synergies.
  10. Seuls 44% de ceux qui ont expérimenté le flex-office considèrent que cela a permis de décloisonner et réinventer le management de l’entreprise. Où sont passés les 56% restant ?

 

Laisser un commentaire