7,50 €

petit-bonheur-au-travail-dejeuner

La valeur d’un instant se résume-t-elle à son prix ? Parfois, un simple bout de papier vaut bien plus qu’on ne l’imagine… Aujourd’hui commence notre nouvelle série : Les petits bonheurs au travail.

Ce matin-là, Hélène se réveilla la joue sur son portable. Elle se brûla la langue avec son café, se doucha et s’habilla, leva ses enfants et prépara leur petit-déjeuner, puis trouva son pare-brise recouvert de givre, et les petits furent en retard à l’école.

Ensuite elle passa une heure et six minutes dans les bouchons (à cause du verglas), subit le regard désapprobateur de son chef en arrivant – forcément, vu l’heure – salua les 22 collègues de son open-space, traita ses 46 mails, ses 11 notifications, envoya plusieurs propositions commerciales, répondit à 12 appels téléphoniques, en passa autant. En descendant prendre un café, elle tomba malencontreusement sur Samantha du Service Clients et ses déboires amoureux. Puis elle monta finaliser un appel d’offres.

Vers 13 heures, elle s’octroya une pause déjeuner au petit restaurant de la rue d’en face, avec Medhi et Alice qu’elle connaissait depuis son premier jour dans l’entreprise.

L’après-midi passa relativement vite. Hélène assista à une réunion commerciale de plus de deux heures, durant laquelle elle réprima ses bâillements et posa trois questions, dont une qui fut mal prise. Ensuite elle passa récupérer un document à la compta, recroisa Samantha malgré tous ses efforts pour l’éviter, envoya d’autres mails et relança trois affaires en cours.

Enfin ce fut l’heure de rentrer chercher les enfants à la sortie de l’étude. Pauline s’était disputée avec sa meilleure copine et Théo avait un contrôle de maths pour le lendemain. Pour couronner le tout, le frigo était vide et le lave-vaisselle plein.

Après avoir commandé des plats tout prêts, géré les devoirs, les bains, les histoires et les couchers, Hélène s’assit pour son petit rituel du soir : écrire son meilleur moment de la journée et glisser le papier dans un bocal en verre. Savez-vous ce qu’elle écrivit ?

« Journée habituelle. Moment particulièrement suspendu ce midi, resto top (cabillaud – purée maison) et fou rire d’anthologie partagé avec mes deux collègues en or. »

On tient tous à ces instants.

Laisser un commentaire