Mobilité : l’imagination au pouvoir

Mobilité au travail guide pratique

Il suffit de mettre le nez dehors dans une grande ville pour le constater : vélos en tous genres, VAE, trottinettes électriques ou non, monocycles, skateboards ou hoverboards… il y a le choix. Mais il n’y a pas que dans la rue que la mobilité fait travailler l’imagination. Dans les entreprises aussi, cette façon globale d’envisager les déplacements est génératrice de nouveautés.

Les questions se sont multipliées sur la place de l’automobile et sur l’utilité du voyage en tant que tel, portées tant par des considérations écologiques que par les indicateurs de qualité de vie – stress, bruit, santé, pollution, accidents de la route.

Le télétravail, la flexibilité des horaires et les nouvelles technologies ont changé la donne, mais les déplacements et frais professionnels représentent toujours le 2ème poste de dépenses de l’entreprise[1].Et constituent donc potentiellement une source importante d’économies…

Des enjeux économiques, écologiques et de santé publique

Selon l’ADEME, les trajets domicile-travail et déplacements professionnels sont les activités de bureau les plus émettrices d’empreinte carbone : 12 millions de tonnes de CO2/an[2].

Pour une entreprise moyenne comptant environ 6 000 déplacements vers plusieurs sites en France et en Europe dans l’année, l’effet d’une réduction de 10 % des déplacements pourrait générer une économie d’environ 100 000 euros de frais de déplacements.

Lire aussi : Gérer sa flotte et agir pour l’environnement : le guide la mobilité durable

Les leviers d’actions pour une mobilité plus responsable sont multiples. Parmi eux : optimiser la gestion de la flotte, réduire le nombre de déplacements et favoriser les modes de déplacements doux.

L’apport technologique

Le rapport au déplacement, notamment en voiture, s’est transformé ces dernières années au fur et à mesure des avancées technologiques : PDA[i]professionnels, tablettes tactiles, GPS, applications, cartes de paiement corporate, les collaborateurs peuvent gérer leur mobilité eux-mêmes, avec davantage d’efficacité.

Les réunions en téléprésence se multiplient, y compris pour les entretiens d’embauche et les formations. « Le déplacement le moins émissif c’est celui qui n’existe pas : nos séminaires et formations sont maintenant décentralisés sur les sites et nous utilisons prioritairement les visioconférences pour réduire le nombre de déplacements professionnels » explique Frédéric, directeur de filiale logistique à Vannes.

Mettre en place un plan de mobilité

Depuis le 1erjanvier 2018, les entreprises de plus de 100 salariés en zone urbaine dense doivent se doter d’un plan de mobilité, avec possibilité de le mutualiser avec les entreprises d’un même site.

Cofinancé par l’ADEME, ce PDM rassemble des mesures pour renforcer l’usage des modes de transport alternatifs : plateforme de covoiturage, développement de lignes de bus adaptées aux horaires, navettes d’entreprise gratuites, pool de voitures ou de vélos électriques en auto-partage, trottinettes…les solutions à explorer sont nombreuses.

Lire aussi : Le retour de l’IK vélo

A la clé, des mesures financières incitatives : par exemple, l’Indemnité kilométrique vélo (IKV), cumulable avec la prise en charge à 50% des abonnements de transport, incite les salariés aux trajets domicile-travail en vélo. Les entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt si elles les mettent gratuitement à disposition.

Associer ses collaborateurs pour vaincre les résistances

La charge émotionnelle du véhicule est bien différente selon les individus. Par exemple, certains auront du mal à se défaire d’une voiture individuelle, signe de réussite sociale. Mais l’engagement dans un projet commun est possible – à condition que chacun participe à son élaboration.

Allez plus loin dans la mobilité durable en téléchargeant notre guide : Comment gérer sa flotte et agir pour l’environnement.

Veuillez renseigner vos informations ci-dessous afin de télécharger ce document.

[1]https://www.declic-mobilites.org/images/outils/Reduire_les_deplacements_en_entreprise_e97bd.pdf

[2]Guide de l’ADEME Etre écocitoyen au bureau

[i]Personal Digital Assistant, littéralement assistant numérique personnel (ordinateur de poche)

Laisser un commentaire