Accompagner la transformation est la priorité numéro 1 pour 82% des DRH

Modifier etude-drh-accompagner-transformations

L’édition 2019 du baromètre des DRH de Gras Savoye Willis Towers Watson met en lumière les priorités des DRH français. L’accompagnement de la transformation figure en première place.

La nouvelle édition du Baromètre des DRH, à laquelle ont participé 140 DRH d’entreprises et industries de toutes tailles et tous secteurs, met en lumière le rôle crucial de la fonction dans l’accompagnement des projets de transformation des entreprises. Pour preuve de leur importance dans la gouvernance des entreprises, pas moins de 82% des DRH interrogés sont membres du comité de direction ou du comité exécutif de leur entreprise.

  1. Pour 82% des DRH, soutenir et accompagner la transformation de l’entreprise est la première priorité. C’est même la priorité absolue pour 62% d’entre eux !
  2. Seconde priorité : attirer, retenir, et engager les salariés constitue une priorité fondamentale pour 74% des répondants.
  3. Vient ensuite la transformation digitale de la fonction, dans le top 3 de 41% des DRH interrogés.

Les chemins de la transformation vus par les DRH

Pour les DRH français interrogés[1], la transformation de l’entreprise passe avant tout par la mise en place :

  • d’une culture favorisant l’innovation et l’agilité (81%),
  • d’une gestion des emplois et des parcours professionnels (65%).

La dématérialisation des tâches et la robotisation constituent un levier très important pour 55% des répondants. La flexibilisation des organisations du temps de travail, relevée comme action prioritaire pour 54% des DRH, répond à la volonté de favoriser l’innovation et l’agilité.

Avec des scores inférieurs à 50%, la mise en place d’une culture internationale (47%), la restructuration de l’entreprise (39%) et l’introduction d’un nouveau mode de gouvernance (28%) constituent cependant des leviers importants pour bon nombre de DRH.

Les axes privilégiés

Pour assurer la diversification des ressources et des statuts d’emplois, les DRH déclarent privilégier le recours à l’intelligence artificielle et la robotisation (44%), ainsi que l’utilisation de job-boards (31%).

En matière de RSE, diversité et inclusion, les DRH se mobilisent de plus en plus sur la qualité de vie au travail et le bien-être des collaborateurs (88%), l’égalité femmes-hommes (77%) et la non-discrimination au travail (69%) ; des questions déterminantes pour améliorer l’expérience vécue en entreprise – et donc l’engagement des salariés.

Face aux enjeux de transformation des entreprises, le développement des compétences (94%) et le renforcement de l’attractivité et de la marque employeur (94%), constituent les grandes priorités de la politique de gestion des talents : la visibilité des efforts, ça compte en interne comme à l’extérieur !

A l’heure où le feedback permanent s’invite dans la plupart des entreprises, l’entretien annuel est jugé par 86% des DRH comme un indicateur essentiel pour piloter la fonction RH.

L’ensemble de ces mouvements doit se coordonner avec un fort impératif de maitrise des coûts de gestion des ressources humaines (91% des DRH), voire la réduction de ces coûts (60% d’entre eux).

 

[1]Enquête conduite en ligne du 4 décembre 2018 au 31 janvier 2019, auprès de 140 répondants, DRH d’entreprises de toutes tailles et industries confondues. https://willistowerswatson.com

Laisser un commentaire