Plus numérique, plus humain ?

Modifier digitalisation-des-organisations-rester-humain

Et si, paradoxalement, le digital permettait d’être plus proche de ses collaborateurs et de renforcer les liens ? Pour faire rimer dématérialisation avec humanisation.

La dématérialisation est aujourd’hui largement plébiscitée dans la sphère professionnelle. 80 % des salariés estiment même qu’elle leur fait gagner du temps[1]. Dans une conférence récente qui réunissait Emmanuelle Pays, DRH d’Extia, et François Alonge d’Edenred, ce dernier a par exemple évoqué le temps qu’il fallait consacrer à la gestion et à la distribution des titres-restaurant papier : 3 minutes par salarié et par mois. D’après lui, la dématérialisation permet de diviser ce temps par 10.

Plus de productivité, moins de contact ?

Souvent introduit par les Millennials, l’usage des applications collaboratives (Slack, Teams, Links…) et des messageries instantanées (WhatsApp, Messenger, Viber…) s’est aujourd’hui largement répandu. Les échanges entre collègues sont ainsi largement facilités. Du point de vue des RH, qui entendent conserver une certaine neutralité au quotidien – et une absolue confidentialité sur certains points, les avantages de la dématérialisation sont d’abord administratifs.

Recrutement, signature des contrats, paie, gestion de carrière, formation, notes de frais…, la digitalisation de nombreux processus permet de gagner en productivité dans des proportions parfois plus importantes encore que pour les titres-restaurant. En contrepartie, elle supprime pour les administratifs des opportunités de sortir de leur bureau pour partir à la rencontre des autres services. Faudrait-il craindre qu’ils finissent par perdre le contact avec le reste de l’entreprise ?

Du temps gagné pour des initiatives raisonnées

Faire le tour des bureaux pour remettre en mains propres à chacun, dans une même enveloppe, bulletin de paie et carnet de tickets sera bientôt de l’histoire ancienne. Au reste, le contact se limitait souvent à de simples politesses… Alors pourquoi ne pas profiter du temps gagné pour se consacrer à des initiatives et des programmes RH plus innovants et moins contraints que la vieille « tournée des popotes » ? Par exemple :

  • Instaurer des moments de partages et d’apprentissages informels en s’appuyant sur des pratiques collaboratives ;
  • Favoriser les projets à l’initiative des services, qui permettent aux collaborateurs de repenser leur organisation ;
  • Faire participer les collaborateurs au DUERP (Document unique d’évaluation des risques professionnels) ;
  • Monter des actions originales de team building pour renforcer la cohésion des équipes…

Parlons-en : on peut être certain que les idées ne manqueront pas pour réinvestir le temps gagné. Bien loin de réduire la dimension humaine des RH, la digitalisation, en redonnant du temps de dialogue, peut offrir l’occasion de nouer des contacts de qualité, au-delà des simples échanges administratifs. Pour que dé-matérialisation rime avec ré-humanisation !

[1] Baromètre Digital Workplace 2017

Laisser un commentaire