Et si vous installiez un espace de co-working dans vos locaux ?

espace-de-coworking

Loger des groupes de projet, rentabiliser ses mètres carrés, intégrer des indépendants, créer des synergies avec d’autres activités ou devenir incubateur : autant de bonnes raisons pour ouvrir un espace de co-working dans ses locaux.

 Et si vous installiez un espace de co-working dans vos locaux ? Jusqu’à présent, ce concept en vogue, particulièrement apprécié des jeunes générations, est proposé par des spécialistes de l’immobilier, des collectivités territoriales et des investisseurs ou des indépendants. Plus récemment, les entreprises se mettent à consacrer une partie de leurs locaux à ces espaces.

Intégrer et impliquer les indépendants

Au prix du m2dans les grandes villes, il peut simplement s’agir de rentabiliser une surface de bureaux temporairement vide. Mais il est possible d’aller plus loin, au moment où le rapport au salariat évolue et où se confirme la montée en puissance du travail indépendant. Depuis 2003, le nombre de ces « free-lances » a augmenté de 25 % en France, soit 10 fois plus vite que la population salariée. Une croissance que l’on doit certes à l’ubérisation de certains métiers, mais pas seulement : l’autonomie constitue une motivation forte des plus jeunes. L’espace de co-working peut permettre de s’en rapprocher et de mieux les impliquer, tout en préservant leur indépendance.

Créer des synergies et incuber des start-up

Autre vocation, développer des synergies avec des activités complémentaires à celle de l’entreprise. Un atelier de graphisme peut fort bien réserver un espace de coworking à des journalistes ou des illustrateurs indépendants, un imprimeur à des photographes, etc.

Certains dirigeants aiment transmettre leur goût de l’entreprise et donner un coup de pouce aux audacieux. L’espace de co-working devient alors un incubateur, dans lequel la jeune pousse fera ses premières armes – et plus si affinités !

Faire preuve de responsabilité sociale

On le sait, une entreprise qui n’offrirait pas du sensà partager aura du mal à conserver ses meilleurs éléments. L’ouverture d’un espace susceptible d’accueillir des start-uppers du quartier, des cadres en reconversion professionnelle, ou des étudiants venus là pour une ultime révision, constitue une preuve visible d’un esprit ouvert et de responsabilité sociale.

Dix questions avant de se lancer

Encore faut-il être mûr pour se lancer. Voici dix questions à se poser pour savoir si l’on est prêt.

  1. Vos collaborateurs vous suivent-ils dans la démarche ?
  2. Vos bureaux sont-ils simples d’accès, notamment par les transports en commun ?
  3. Pouvez-vous proposer un lieu original qui donne envie de venir travailler et apparaisse comme unique ?
  4. L’espace est-il suffisamment équipé non seulement en outils de base (connexion Internet, imprimante, bureautique, etc.), mais également avec les petits plus qui font la différence (coin cuisine, salle de réunion, espace détente, etc.) ?
  5. Avez-vous anticipé la gestion de cet espace (contrat type, gestion des consommables, coût, etc.) ?
  6. Avez-vous prévu une animation de l’espace via les réseaux sociaux, mais également au travers de moments de convivialité, la réussite du coworking résultant pour beaucoup des co-workers eux-mêmes ?
  7. Avez-vous l’accord de votre propriétaire si vous êtes locataire ?
  8. Avez-vous envisagé un statut juridique spécifique à votre espace et avantageux fiscalement ?
  9. Garantissez-vous à vos collaborateurs d’y trouver au minimum un même niveau de confort ?
  10. Avez-vous élaboré un plan de lancement ?

Vous vous sentez prêts ? Co-workez !

Laisser un commentaire