Stimuler ses collaborateurs sans trop dépenser

stimuler-ses-collaborateurs-sans-argent

Faut-il disposer de gros budgets pour stimuler ses collaborateurs ? Pas forcément ! Voici quelques astuces pour stimuler une équipe, sans dépenser des fortunes. Des méthodes qui ne doivent pas faire oublier que la motivation se génère d’abord au quotidien…

1 – Inscrire au tableau d’honneur

L’employé du mois est une pratique courante dans les entreprises américaines. Au Japon, le portrait du lauréat trône au milieu de la cantine. Chez EADS, le « Mur des célébrités » met en avant les meilleurs innovateurs, inventeurs et ouvriers. Les portraits des lauréats sont exposés pendant deux ans, dans les sièges sociaux de Paris et Suresnes, en France, et à Ottobrunn, en Allemagne. Objectif : créer une émulation entre les employés pour améliorer la productivité.

Cette méthode a ses adeptes et ses opposants – le risque souvent cité étant d’attiser la concurrence en interne au détriment de l’esprit d’équipe. Elle nécessite en tous cas une explication préalable et un accompagnement.

2 – Partager ses avantages

Un congrès organisé dans une destination agréable, une invitation dans un endroit prestigieux, des places gratuites à des compétitions sportives ou des événements culturels : les managers bénéficient de certains avantages dont ils peuvent potentiellement faire bénéficier leurs collaborateurs.

C’est ainsi qu’une société de services informatiques choisit chaque année parmi ses salariés ceux et celles qui participeront au congrès de ses deux principaux partenaires éditeurs de logiciels. Les sélectionnés en éprouvent une certaine fierté interne, avec l’opportunité, à leur retour, de partager les leçons apprises et les anecdotes. En outre ils signifient ainsi à leur famille qu’ils font partie des happy few de l’entreprise. Le tout en respectant une réglementation de plus en plus restrictive.

3 – Associer les conjoints

Pourquoi ne pas choisir une prime qui fera plaisir avant tout aux conjoints ? Cela ne changera rien aux obligations de déclaration et de cotisations sociales ! Pensez alors cuisine équipée plutôt que stage de Formule 3… ou l’inverse.

4 – Gamifier les objectifs

Le chiffre d’affaires du mois, la qualité des pièces produites chaque semaine, le nombre de jours consécutifs sans accident… les challenges constituent toujours un bon moyen pour stimuler ses salariés sur des thèmes ou des objectifs précis.

Pour que cela fonctionne, mieux vaut présenter ces challenges sous forme de jeux – c’est l’art de la gamification. Prévoir des récompenses pas uniquement pour les meilleurs, mais aussi pour ceux qui ont fourni le plus d’efforts, ou ceux qui ont le plus progressé au cours de l’épreuve, par exemple.

5 – Favoriser les projets humanitaires

De plus en plus de salariés veulent donner du sens à leur travail. Nombre d’entreprises (dont Google, Apple, Danone…) favorisent les initiatives de leurs employés pour développer des projets humanitaires. Mais nul besoin d’être un grand groupe pour le faire.

Ainsi, ponctuellement, l’entreprise peut rétrocéder une partie des primes d’objectifs à une association humanitaire. Et c’est par exemple le commercial le plus efficace qui sera invité à remettre le chèque au président de l’association.

Autre idée, engager des équipes sur des challenges sportifs à vocation caritative — il en existe de nombreux — en leur fournissant un équipement au logo de l’entreprise, et en associant les familles. Un bon moyen de souder des équipes et de générer de bons souvenirs collectifs.

6 – Placer un collaborateur dans la lumière

Inviter un collaborateur à présenter un projet qu’il a préparé devant le comité de direction, ou à animer une réunion de projet est un bon moyen de valoriser son travail et de le mettre en confiance.

Certaines entreprises organisent chaque mois une réunion ou un déjeuner en commun au cours duquel certains collaborateurs présentent leurs projets en quelques minutes, de l’idée originale jusqu’à la réalisation du projet. Cela leur permet notamment d’élargir leur cercle de connaissances internes.

7 – Créer des moments conviviaux

Une victoire, ça se fête. Ne négligez pas de célébrer en équipe les réussites, et de féliciter publiquement celles et ceux qui en ont été les artisans – en essayant de n’oublier personne.

Sans oublier qu’une naissance, un mariage, le bac d’un enfant… constituent autant d’occasions de fêter un événement entre collègues. Pour le manager, c’est toujours l’occasion de se présenter sous un jour attentif et bienveillant, d’encourager, et de remercier pour le travail accompli. La reconnaissance est une des premières sources d’implication !

 

Partagez dans votre réseau

Laisser un commentaire