Incentive : le Baromètre Edenred-Ipsos de la Stim’

barometre-de-la-stim-edenred-ipsos-incentive

Où en est l’incentive en France aujourd’hui ? Edenred France et Ipsos ont mené une enquête auprès de plus de 500 directeurs généraux, marketing, commerciaux, achats et ressources humaines, afin d’analyser les comportements des entreprises françaises en matière de stimulation, motivation et fidélisation. Il en résulte un panorama complet du marché de l’incentive en France aujourd’hui, à télécharger tout de suite !

La majorité des entreprises mettent aujourd’hui en place des incentives, et ce quelle que soit leur taille. Les cibles prioritaires de ces opérations sont les forces de vente, aussi bien en interne (commerciaux) qu’en externe (réseaux de distribution).

Première édition du baromètre de la stim’

Dans cette étude à télécharger, vous allez trouver toutes les données sur l’usage des incentives en France :

  • Les publics concernés et les objectifs recherchés,
  • Les pratiques : nombre et nature des opérations, budgets consacrés par type d’entreprise…
  • Les récompenses : réglementation, critères de choix, canaux de distribution, remise dotations, réglementation,…
  • La mise en place et le suivi par un prestataire extérieur : services externalisés, outils de communication utilisés, dématérialisation et solutions innovantes,…

Augmenter le chiffre d’affaires, fidéliser les clients

Les objectifs dépendent de la taille des entreprises :

  • 75 % des organisations de plus de 1 000 salariés ont pour but d’augmenter leur chiffre d’affaires,
  • 65 % des PME ont principalement un objectif de fidélisation des clients.

Les entreprises ayant recours aux incentives déploient généralement plusieurs opérations par an (3 ou plus pour 64 % d’entre elles). Le budget moyen s’élève à 500 € par participant, mais cette somme varie en selon la taille de l’entreprise et la nature de la cible concernée (clients, réseaux de distribution, collaborateurs, force de vente…).
Les challenges sont de loin la forme d’incentive la plus prisée. Opérations à budget ouvert qui récompensent tous les participants atteignant leurs objectifs, ils sont déployés dans 78 % des entreprises. Dans les PME, les opérations de fidélisation sont les plus fréquentes (53 %).

Le chèque cadeau plébiscité par les incentives

Pour 66 % des personnes sondées, l’attractivité des récompenses proposées est déterminante dans la réussite d’une telle opération. Parmi les récompenses offertes, le chèque cadeau papier est plébiscité : il est choisi le plus souvent par 56 % des entreprises. Arrivent ensuite les cadeaux (24 %) et les voyages de groupes (16 %).

Pour la mise en place et le suivi de ces opérations d’incentive, plus du quart des entreprises de plus de 200 salariés ont recours à un prestataire extérieur. Parmi les services les plus souvent externalisés, on trouve la mise en place de sites internet pour gérer et animer les opérations de stimulation.

Enfin, l’enquête laisse entrevoir l’avenir de ces programmes puisqu’elle révèle que les entreprises sont aujourd’hui prêtes à s’orienter vers des récompenses dématérialisées : près de 60 % d’entre elles sont déjà intéressées par ce type d’innovation.

Pour tous les résultats, téléchargez le baromètre Edenred-Ipsos de la Stim (cliquez sur l’image)

barometre de la stim edenred ipsos

Partagez dans votre réseau

Laisser un commentaire