5 bonnes raisons de changer la déco des bureaux

décoration-cerf-management-bureau

Nous passons en moyenne 8 heures par jour dans un bureau. Ce n’est pas la seule raison de prendre le temps de repenser cet environnement.

Quel est l’usage des postes de travail ? Certains de vos collaborateurs ont-ils apporté des éléments personnels, comme un cadre photo, entreposé quelques livres fondateurs ou simplement apporté une plante verte ? La plupart d’entre nous sommes investis dans la décoration (ou a minima, le choix du mobilier) à la maison… mais compte tenu du temps passé au bureau, ne serait-il pas temps de s’atteler à faire en sorte de s’y plaire ?

Voici 5 bonnes raisons de revoir la déco du bureau :

1 – Provoquer la discussion

Et si vous proposiez à vos équipes de repenser la déco et/ou l’agencement du bureau ? Voilà une occasion de se réunir autour d’une table… pour évoquer un sujet certes léger, mais vertueux. À l’ordre du jour : se préoccuper tous ensemble du bureau d’un collègue mal loti, réfléchir à l’agencement des parties communes, ou à l’amélioration du bureau du comptable qui ne sait plus où ranger ses dossiers…

C’est là non seulement une occasion de manifester son intérêt pour les autres et pour les projets communs, mais aussi d’aborder la question de la répartition des équipes : ne faudrait-il pas échanger les postes de travail, ou repenser la distribution des espaces ? Autant de questionnements qui peuvent alors être abordés de manière ouverte et non anxiogène.

2 – Inviter la couleur

Les couleurs que nous percevons influencent inévitablement notre état d’esprit.

À la suite de la chromothérapie, qui s’attache à utiliser impact de la couleur sur notre organisme, les designers ont eux aussi compris son pouvoir sur la productivité des collaborateurs :  le rouge, qui favorise la mémoire à court terme, augmente l’attention et exacerbe les émotions, risque à long terme d’exaspérer… Le bleu au contraire, fait chuter la pression artérielle, le rythme cardiaque et respiratoire : c’est donc un antistress efficace, qui contribuerait à garder la tête froide au bureau… Idéal pour les salles de réunions, le jaune ,quant à lui, donne de l’énergie et chasse les idées noires. On le dit propice à la communication (au point de mettre les timides à l’aise), à la concentration et facilitant l’apprentissage.

Quelles qu’elles soient, les touches de couleurs sont stimulantes, par opposition aux espaces achromes, soupçonnés d’être déprimants : aussi, coussins, pots de fleurs, tapis ou papiers peints seront-ils les bienvenus.

Lire aussi : Osez la couleur !

3 – Retrouver un équilibre naturel

Si certains se disent citadins purs et durs, nous sommes nombreux à nous réjouir de la présence d’un bouquet de fleurs, à apprécier de côtoyer des végétaux, ou à nous attarder devant un aquarium. Un réflexe primaire, théorisé en 1984 par le biologiste Edward O. Wilson, selon lequel les humains auraient une tendance innée à chercher des liens avec la nature et/ou d’autres formes de vie. C’est « l’hypothèse de la biophilie » (le besoin spontané d’autres formes de vie).

Dès lors, pourquoi ne pas satisfaire cette attirance légitime, qui, là encore, a un impact positif sur la productivité au travail ? En investissant dans quelques plantes vertes, voire en proposant à chacun de choisir celle qui lui plait. Et pour ceux qui souhaitent aller plus loin, ou surprendre leurs équipes,  AURA (Agriculture Urbaine Responsable pour l’Avenir), décline toutes sortes de solutions à la fois responsables, ludiques et esthétiques, pour inviter la nature en entreprise : aquaponie, potagers…

Lire aussi : Plantes vertes, mini-jardins d’intérieur : des solutions antistress

4 – Revoir l’ergonomie des postes de travail

Changer la décoration est aussi l’occasion de demander à ceux qui passent de nombreuses heures dans la même position s’ils sont correctement installés. Les troubles musculosquelettiques au travail (TMS) peuvent mettre des années à se déclarer, affectant insidieusement la santé – et la productivité – du collaborateur. Bonne nouvelle : le nombre de déclarations de maladies professionnelles liées aux TMS a baissé de 4,1% l’an dernier en France, signe que les entreprises sont de plus en plus nombreuses à mettre en place des actions de prévention.

L’une des plus simples de ces initiatives consiste à encourager les collaborateurs à changer de position : investir dans des tables hautes faites pour travailler debout, ou ajouter des banquettes pour téléphoner allongé, peut être apprécié. Offrir la possibilité d’être plus mobile à l’intérieur des locaux est aussi une méthode de stimulation.

5 – Renforcer le sentiment d’appartenance

Travailler à la décoration de son propre poste de travail, mais aussi des espaces partagés, permet de se reconnaître dans le lieu qui nous accueille chaque matin.

On pourra jouer à décliner ou détourner les attributs de l’entreprise (son logo, ses couleurs, la typographie…), ou décider de thématiser les espaces ou les bureaux (choisir une ambiance hygge pour l’accueil, industrielle pour le coin cuisine…) : autant d’occasions d’être créatif et d’ajouter une touche personnelle au projet de l’organisation.

Ces espaces ressembleront davantage à votre entreprise, tout en reflétant la personnalité de chacun.

Par Laëtitia Cognie 

Partagez dans votre réseau

Laisser un commentaire