Infographie : à la recherche du bien-être au travail

Infographie : à la recherche du bien-être au travail

A l’heure où les troubles psychologiques et les grandes fatigues liées au travail sont devenus la troisième cause d’arrêt maladie, les entreprises redoublent d’efforts pour améliorer la qualité de vie au travail. Celle-ci est devenue un enjeu majeur pour les RH, qui permet à la fois d’attirer des talents et de les fidéliser, mais aussi de rendre les collaborateurs plus créatifs et productifs. Cette infographie présente les initiatives permettant d’améliorer le bien-être au travail.

De plus en plus soumis à la pression de leurs outils numériques, les salariés sont sollicités en permanence et constatent non seulement une accélération de leur rythme de travail, mais aussi un brouillage de la frontière entre leur vie professionnelle et leur vie privée. Il en résulte de nouveaux syndromes professionnels, appelés burn-out, brown-out, blurring ou nomophobie. 56 % des absences sont ainsi liées au rapport au travail.

Face à ce constat, le législateur a réagi en 2017 en introduisant dans le code du travail un droit à la déconnexion. Les entreprises ont désormais l’obligation de mettre en place des instruments de régulation des outils numériques, afin d’assurer les temps de repos et de congés des salariés et de respecter ainsi l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Concrètement, les entreprises doivent engager des négociations avec les partenaires sociaux afin de définir les modalités du droit à la déconnexion. Pour 4 Français sur 10, la mise en œuvre de cette mesure garantirait une réduction de leur niveau de stress. Dans les faits, un an après l’entrée en vigueur de la loi, 52 % des cadres estiment que leur entreprise devrait mieux appliquer le droit à la déconnexion.

Une autre piste pour améliorer la qualité de vie au travail et l’articulation entre vie professionnelle et vie privée est l’expérimentation de nouveaux modes de travail, tels que le télétravail ou le « flex office ». En effet, les salariés passent en moyenne 326 jours de leur vie professionnelle dans les transports entre leur domicile et leur bureau. Le télétravail, aujourd’hui pratiqué par un quart des salariés, permet de raccourcir les temps de trajet et ainsi de réduire la fatigue et le stress.

Pour se sentir bien dans leur tête, les salariés doivent aussi se sentir bien dans leur corps. La pratique du sport au travail contribue également au bien-être en réduisant le stress et l’anxiété et en améliorant l’esprit d’équipe et l’estime de soi. 57 % des Top Employers mettent ainsi à la disposition de leurs collaborateurs des équipements sportifs. Au-delà du sport, toutes les activités favorisant la cohésion d’équipe (team building, afterworks) ont également un impact positif sur le moral des salariés.

Toutefois, installer un baby-foot ou recruter un Chief Happiness Officer ne sauraient suffire : la reconnaissance témoignée par l’employeur aux salariés, à travers notamment, la valorisation du travail fourni, la rémunération, les perspectives d’évolution professionnelle ainsi que les dispositifs et avantages sociaux (titres-restaurant, Ticket CESU, cartes et chèques cadeaux), reste un levier majeur du bien-être des salariés.

Pour en savoir plus, consultez l’infographie ci-dessous : 

Infographie : à la recherche du bien-être au travail

Infographie : à la recherche du bien-être au travail

Partagez dans votre réseau

Laisser un commentaire